Formation Technicien Spectacle et Événementiel

Mettez-vous en scène !

Formation en apprentissage préparant au titre de Technicien d’Exploitation des Équipements Culturels.
Titre certifié RNCP (code RNCP 26138 / code NSF 323p, niveau IV (Fr) – niveau 5 (Eu), enregistré au RNCP par arrêté du 26/05/2016 et publié au JO le 7/06/2016).

Les + de la formation
  • Une expérience professionnelle
  • Une formation reconnue et rémunérée ( ! formation initiale)
  • Mises en situations réelles : organisation du 3IS FEST, captation « live », cours délocalisés dans les salles de spectacle, les lieux d’évènements, résidences artistiques…
  • Des formations règlementaires professionnelles associées : habilitation électrique H0-B1V-BS, port du harnais (travail en hauteur)
  • Des formateurs issus du milieu professionnel
  • Des équipements professionnels adaptés: projecteurs traditionnels et asservis, systèmes de diffusions Point source et Line Source, Amplification numérique, consoles analogiques et numériques, jeux d’orgue traditionnel et asservis, vidéoprojecteurs etc….

90%

de réussite à l’examen

95%

d’insertion professionnelle

Le technicien spectacle et événementiel évolue dans une branche très dynamique qui compte près de 18 500 employeurs et environ 200 000 salariés. Il doit désormais maîtriser un matériel de plus en plus varié (consoles, vidéo, éclairage, …), connecté à des systèmes informatiques qui donnent une grande importance à la numérisation des données (son, image), tout en veillant à la stricte application des normes de sécurité en vigueur.

L’admission et les prérequis

  • A partir de 16 ans jusqu’à 30 ans pour le contrat d’apprentissage
  • Avoir effectué une 1ère dans son intégralité ou être titulaire d’un CAP ou BEP
  • Conditions d’admission : tests de positionnement et entretien de motivation
  • Accompagnement à la recherche d’entreprise
  • Admission définitive dès signature d’un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation pour ceux qui souhaitent effectuer la formation en alternance.

Les qualités et aptitudes professionnelles requises

  • Disponibilité, réactivité
  • Sens de l’organisation et autonomie
  • Capacité à travailler en équipe et à communiquer
  • Forte appétence pour les évolutions technologiques dans la création artistique
  • Capacité à s’adapter à des situations de travail très différentes et bonne résistance au stress

Contrainte liée au poste

  • Travail en soirée, le week-end et jours fériés
  • Respect des normes de sécurité liés aux établissements recevant du public
  • Mobilité

La formation

  • En 2 ans : 1 106 heures – 3 semaines en entreprise, 3 semaines au CFA (ou 3 semaines de stages)
  • Formation visant un titre professionnel reconnu, enregistré au RNCP (code NSF 323m, niveau IV, publié au JO du 07/06/2016)
  • Statut : apprenti dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou salarié dans le cadre d’un contrat de professionnalisation ou stagiaire de la formation professionnelle pour la formation initiale

Conditions d’exercices

Sous la direction du directeur technique, du régisseur général, des régisseurs son et lumière, ou d’un chef de parc et sous la conduite du directeur artistique, le technicien spectacle et événementiel est responsable de l’installation technique des équipements prévus « son, lumière, vidéo, petite machinerie » et leur exploitation, de leur démontage et de leur premier niveau de maintenance.

Il exerce son activité, comme indépendant ou comme salarié (intermittent, CDI)

  • Dans le milieu artistique et culturel : théâtre, opéra, cirque, salle de concert ;
  • Dans le cadre d’évènements : congrès, séminaires, conférences, manifestations sportives, avant-premières… ;
  • Dans le secteur des loisirs (parc d’attraction).

Les activités principales en entreprise

  • Assurer la mise à disposition des matériels opérationnels « lumière, son, vidéo, machinerie », prévus par les régisseurs, sur le lieu de l’événement, en respect du planning, des fiches techniques et des consignes transmises par les régisseurs/chefs de parc.
  • Rendre opérationnels les matériels « lumière, son, vidéo, petite machinerie » pour l’événement, conditionnés et livrés au terme de l’étape de préparation précédemment validée, dans un temps imparti, selon les procédures requises.
  • Exploiter les matériels précédemment réglés, « lumière, son, vidéo, petite machinerie » pendant l’événement, en toute sécurité, selon la conduite prévue, et à la demande des régisseurs.
  • Démonter, ranger et assurer la première maintenance du matériel « lumière, son, vidéo, machinerie », en respect des procédures transmises par les régisseurs.

Les perspectives professionnelles

  • Technicien son
  • Technicien vidéo
  • Technicien lumière
  • Technicien machiniste
  • Evolutions possibles vers : régisseur son, régisseur lumière, régisseur général, directeur technique

Synthèse du programme de formation

  • Environnement professionnel et réseaux / recherche d’emplois et de stages
  • Informatique et Réseaux appliqués au spectacle vivant
  • Anglais technique et professionnel
  • ELECTRICITE théorique, pratique et habilitation HO B1V BS
  • Machinerie des espaces scéniques : Accroche levage, EPI / travail en hauteur, Montage structure et pont
  • Eclairage scénique traditionnel : Optique , Lampes et projecteurs, conception et mise en œuvre d’une production lumière
  • Lumière Asservis : Consoles et projecteurs asservis, Réseaux Lumière, Eclairage théâtre et danse, Principes de mise en scène et scénographie
  • Sonorisation : Microphones et technologies sans fil, Acoustique, traitements audio, Consoles analogiques et numériques, Sonorisation de groupes en « live », Réseaux audionumériques, Mise en œuvre et calage de système Line Array, Prise de son multipistes en Live

Partager